Changer de région

La filière céréalière

La Production

Les céréales dépassent de quelques épis les autres productions agricoles de la région. Le blé dur et le riz marquent leur territoire. La nature limite les rendements mais force la qualité.

Huile d’olive, lavande, vins rosés, fleurs coupées ? Que nenni. Si ces productions sont indissociables de la région Provence Alpes Côte d’Azur, ce sont bel et bien les céréales qui se placent en tête des surfaces cultivées, hors prairies.

Avec un peu plus de 88 000 ha, les céréales occupent 13,3 % de la Surface agricole utile (SAU). Elles font quasiment jeu égal avec la vigne (15 %) et devancent l’arboriculture et l’oléiculture (6 %), le maraîchage (2 %), les plantes à parfum, aromatiques et médicinales (2 %) et les oléo-protéagineux (1,5 %).

Le blé dur est la céréale la plus cultivée. L’espèce occupe 41 000 ha en 2014, soit environ 47 % des surfaces céréalières, 4 fois la surface de blé tendre. Le blé dur fait de Provence Alpes Côte d’Azur la quatrième région productrice au plan national.

Le riz est l’autre céréale emblématique de la région, concentrée dans la Camargue. La riziculture trouve sa « source » dans le Rhône et son delta. Son origine remonte à la fin du XIIIème siècle. Dans un rapport trois quarts / un quart, les Bouches-du-Rhône et le Gard cumulent 20 000 ha de production, en légère croissance. Le rendement moyen était de 55 q/ha en 2014.

A l’intérieur des terres, l’eau reste le parent pauvre de la région Provence Alpes Côte d’Azur, sous l’influence forte de son climat méditerranéen. Cette faible pluviométrie pénalise les rendements des céréales. Le rendement moyen du blé dur s’établit ainsi à 34 q/ha dans la région contre 48 q/ha au niveau national. Le petit épeautre, produit sur une centaine d’ha en Haute-Provence, à raison de 10 à 15 q/ha, est un autre héritage de l’histoire séculaire que la production de céréales entretient dans la région.

Cette rigueur climatique produit des effets bénéfiques en termes qualitatifs. Taux de protéines, mitadinage, mouchetage, indices de brun et de jaune : les critères technologiques du blé dur méditerranéen sont très appréciés des transformateurs.

Le climat méditerranéen a d’autres vertus. En déjouant en partie les attaques de maladies et de parasites, il fait de la région une terre d’élection pour l’agriculture biologique. En proportion de ses surfaces, avec un taux de 7,2 %, la région Provence Alpes Côte d’Azur occupe la première en France pour la production de céréales biologiques. Le taux de conversion atteint encore 4 % en 2013. Le territoire se prête aussi aux exigences de la production de semences.

La région totalise 1 200 exploitations agricoles répertoriées comme productrices de céréales et autres grandes cultures à titre principal. Neuf exploitations céréalières sur dix sont considérées comme de petite ou de moyenne taille. La céréaliculture génère environ 3 800 emplois équivalents temps plein.

FranceAgriMer FranceAgriMer Site du ministère de l'agriculture, de l'alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l'aménagement du territoire
Carte des régions française Nord-Pas-de-CalaisPicardieHaute-NormandieBasse-NormandieIle-de-FranceChampagne-ArdenneLorraineAlsaceBretagnePays de LoireCentreBourgogneFranche-ComtéPoitou-CharentesRhône-AlpesAquitaineMidi-PyrénéesLanguedoc-RoussillonPacaAuvergne

Survolez la carte et sélectionnez votre région*

paca

*Les régions Corse et Limousin ne sont pas disponibles